Auto-examens: Une autre manière d’observer la cyclicité de son corps

Depuis toute petite, on nous a appris à ne pas nous sentir, à ne pas nous regarder, à ne pas nous « examiner » : « Ne touche pas là », « Ne mets pas ta main là ».  Ce discours est un discours qui fractionne le corps de la femme.

Voici donc le point de départ de la gynécologie naturelle : la Réappropriation de son propre corps qui est notre territoire le plus intime.

Pouvoir se toucher pour se connaître.

Lorsque l’on parle d’auto-examen, il nous vient directement en tête l’examen d’auto-palpation mammaire. Mais pourquoi ne parle-t-on pas de l’auto-examen gynécologique ?

Peut-être parce que tout d’abord, nous sommes dans un système de santé où la maladie est au centre des intérêts. Il en découle que si l’on met en avant un auto-examen mammaire, le but est d’en trouver une maladie (le cancer).

Ce corps doit-il est uniquement investigué pour la recherche d’une maladie ? Non, ce corps peut être investigué afin de se connaître, tout simplement.

L’auto-examen devrait être enseigné afin de promouvoir l’auto-connaissance. Ainsi, nous aurons entre nos mains des outils qui nous permettrons de comprendre notre cyclicité et le fonctionnement de notre corps, du col de l’utérus, du contenu vaginale…etc.

L’auto-examen gynécologique ne substituera en aucun cas un examen médical, mais encore une fois, c’est super outil pour connaître son propre corps et identifier si quelque chose est hors du commun (en cas de pathologie par exemple). Il permet également de comprendre les variations cycliques qui accompagnent nos menstruations comme la modification du col de l’utérus.

 

Palpation du col de l’utérus

La palpation du col de l’utérus consiste à insérer un ou deux doigts dans le canal vaginal et mesurer sa hauteur. La position la plus facile de le sentir est « accroupie ». Le bain est le moment idéal afin de réaliser la palpation.

En résumé, la variation hormonale cyclique altère le positionnement des ligaments et des muscles pelviens qui vont se refléter dans la position du col. La position est ainsi modifiée ainsi que sa consistance et son ouverture.

La variation du col de l’utérus a lieu durant toute la journée. Afin d’obtenir un schéma précis de votre cycle menstruel, il est important d’essayer de réaliser la palpation durant le même moment de la journée et dans la même position. Une observation par jour est suffisante.

La palpation du col de l’utérus est une forme complémentaire de la perception de fertilité. Il peut être intéressant par exemple, lorsque la femme allaite.

 

Auto-examen mammaire

Une autre manière d’observer la cyclicité de son corps est à travers la palpation mammaire. Cet auto-examen permet d’observer la fluctuation des glandes mammaire au cours du cycle mais aussi de sentir la présence de nodules ou de fluides anormales venant des glandes.

Afin de réaliser correctement cet examen, il est important de se tenir en face d’un miroir, debout puis couchée.

 

Fluides vaginaux

Notre corps produit quotidiennement de nombreux fluides et il est important de connaître les différents types ainsi que leurs fonctions.

Desquamation vaginale

Commençons par le fluide le moins connu qui est la desquamation vaginale. Les cellules de notre corps se renouvellent sans cesse afin de constamment se régénérer et ceci englobe également les cellules de notre paroi vaginale. Cette régénération est un auto-nettoyage du vagin et il est important pour le maintien de notre pH.

Lubrification vaginale

Celui-ci se manifeste lors de l’excitation et est également liée aux niveaux hormonaux. Ces sécrétions sont produites par les glandes de Bartholin. C’est une sécrétion transparente.

Glaire cervicale

C’est la sécrétion qui est produit au niveau du col du l’utérus et sa production dépend également des niveaux hormonaux. C’est ce mucus que nous observons lors de notre période fertile et qui varie en texture, quantité, élasticité et coloration.

 

Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Commentaires récents

Articles liés

Monique Soares

Créatrice de Femmes de Lune

Monique Soares est la créatrice de Femmes de Lune. Elle a une formation universitaire en Sciences de la Vie, mais est aussi une servante de l’âme. Phytothérapeute, naturopathe en formation, Reiki Healer, professeure de méditation et apprentie de la sagesse ancestrale, elle est axée sur la guérison et l’autonomisation des femmes.

 

Au travers de la Gynécologue naturelle – qui est mouvement qui a pris de l’ampleur en Amérique du Sud et au Brésil dont elle est originaire – elle favorise un changement de style de vie et un sauvetage de la médecine ancestrale et de ses rituels, le tout dans la contemporanéité.

>