Archétypes féminins

C’est à partir de l’observation de la nature et de ses cycles que j’ai développé ma propre façon d’aborder le cycle menstruel: en m’inspirant des traditions sud-américaine, andine et des déesses grecques comme manifestation de la psyché féminine (Jean Shinoda, psychiatre californienne et analyste jungienne).

Ce qui rend l’étude des archétypes intéressante, c’est qu’elle peut être utilisée par tout le monde, indépendamment de son corps physique.

Voici les différents archétypes des déesses grecques pour chaque phase du cycle menstruel mais qui peuvent être utilisés pour différentes phases de la vie également, selon ce que nous sommes entrain de vivre:

PHASE MENSTRUELLE – DEESSES DU MONDE SOUTERRAIN

Perséphone

– Elle est intimement liée à l’inconscient et à ses mystères
– Elle est guidée par son intuition
– Elle peut avoir des difficultés à être rationnelle

Hestia

– Déesse vierge. Elle ne dépend pas des autres pour être bien.
– Sa conscience est tournée vers l’intérieur, comme une vieille femme sage.
– Emotionnellement impartiale ou inattentive envers les autres, elle vit dans son monde souterrain.
– Elle procure un sentiment d’intégrité
– Elle effectue les tâches de manière contemplative
– Elle n’a aucun intérêt à être reconnu ou à avoir un statut social
– Illumination spirituelle
– Le détachement, la patience et le calme la représentent
– Sa présence évoque la chaleur
– Elle peut faire paraître un manque d’ambition, d’élan et de compétitivité

PHASE FOLLICULAIRE – DEESSES VIERGES

Artémis

– Déesse de la chasse
– Elle est concentrée sur ses propres cibles
– Compétitive, courageuse et aime l’aventure. Impulsive et poursuit ses objectifs
– Elle est active et exploratrice
– Elle est loyale envers ses valeurs et ses principes et elle aime rendre justice
– Elle est indépendante et peut devenir agressive si sa liberté est menacée
– Elle est peu adaptée aux rôles sociaux des femmes. Elle veut faire à sa façon et ne veut pas se soumettre aux exigences patriarcales

Athéna

– Déesse de la stratégie militaire et des artisans
– La raison et la logique l’emportent sur l’instinct et l’impulsion
– Réflexion stratégique
– Elle défend les droits et les valeurs des hommes qu’elle choisit. Elle est à l’aise dans des rôles de leader.
– Elle ne montre pas ses sentiments et est peu émotive
– Disciplinée, pragmatique, objective et linéaire, logique
– Compétente et efficace : elle poursuit ses objectifs avec clarté, intelligence et dextérité.

PHASE OVULATOIRE – DEESSES DE L’AMOUR

Aphrodite

– Déesse de l’amour
– Elle représente l’amante, la beauté, la sensualité, le romantisme et la sexualité
– Elle tombe facilement amoureuse et laisse de côté une grande partie de ses objectifs personnels pour vivre une passion
– Elle est une femme orgasmique, elle invoque le plaisir et la jouissance dans tous les domaines
– Elle est naturellement sensuelle et séduisante
– Elle s’exprime facilement et aime qu’on la regarde
– Elle est intense et pour elle, c’est le moment présent qui compte

Héra

– Déesse du mariage, gardienne de la fécondité et du couple
– Capacité d’engagement et de fidélité, loyauté et dévouement à la relation
– Elle fait de son partenaire le centre de sa vie

Déméter

– Elle représente la mère
– Instinct maternel et nourricier, généreuse. Elle aime prendre soin des autres
– Elle se rend disponible aux demandes des autres et fait passer ses propres besoins après ceux des autres
– La Terre mère : sage, digne de confiance. Protège et nourrit.
– Elle peut facilement créer des liens de dépendance.

PHASE LUTEALE – A QUI DECIDEZ-VOUS DE FAIRE DE L’ESPACE?

la période qui vient juste avant nos règles n’apporte pas un archétype spécifique d’une déesse en particulier.

Selon moi, lors de cette phase, c’est un mouvement qui tend à équilibrer toutes les forces qui agissent en nous. Toutes les forces qui peuvent être niées, exacerbées ou rejetées.

Cela signifie que, grâce au syndrome pré-menstruel, nous pouvons analyser quelles énergies sont plus ou moins présentes dans notre vie et comment se sont-elles présentées à nous sous forme de réactivité ou sentiment d’inconfort lors de cette période.

Cela ne signifie pas que vous devez manifester tous les archétypes en un seul cycle pour sentir cet équilibre. En fonction de ce que nous vivons, certains archétypes doivent être plus cultivés que d’autres car ils sont nécessaires.

Cependant, nous devons toujours nous poser la question en toute conscience: “Quelles déesses est-ce que je nourris et quelles déesses est-ce que je fais taire ?”

La décision de devenir qui vous êtes n’appartient qu’à vous ! Mais il est important que vous créez cette espace de dialogue afin que tous les archétypes puissent avoir leur place dans votre vie et que vous choisissiez à qui vous souhaitez donner la parole selon la situation que vous vivez.

Honorez et respectez toutes les facettes qui vous habitent grâce au maintien d’un dialogue interne, constant et bienveillant!

“Lorsque vous récupérez ou découvrez quelque chose qui nourrit votre âme et vous apporte de la joie, prenez en suffisamment soin pour lui faire une place dans votre vie”.

– Jean Shinoda Bolen

 

Télécharge maintenant ton guide gratuitement!

Le lien entre nos cycles internes et externes, tout comme les archétypes de la mythologie grecque, nous apportent une compréhension bien plus ample et bien plus profonde de notre corps.

Découvre quelle déesse te représente dans la phase actuelle que tu vis en téléchargeant gratuitement le guide des archétypes féminins en cliquant ci-dessous:

 

 

 

 

 

 

 
Clique ici!

Envoyer le téléchargement à:

Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Commentaires récents

    Articles liés

    Monique Soares

    Créatrice de Femmes de Lune

    Monique Soares est la créatrice de Femmes de Lune. Elle a une formation universitaire en Sciences de la Vie, mais est aussi une servante de l’âme. Phytothérapeute, naturopathe en formation, Reiki Healer, professeure de méditation et apprentie de la sagesse ancestrale, elle est axée sur la guérison et l’autonomisation des femmes.

     

    Au travers de la Gynécologue naturelle – qui est mouvement qui a pris de l’ampleur en Amérique du Sud et au Brésil dont elle est originaire – elle favorise un changement de style de vie et un sauvetage de la médecine ancestrale et de ses rituels, le tout dans la contemporanéité.

    >